Le Yoga du Chameau 🐫 – Optimisation des Ressources et Endurance – Élément Air

Le chameau est sobre, il conserve ses réserves car il sait qu’il lui faudra survivre à une route longue, aride, pénible et difficile.

Dans la mythologie hindoue, il est la monture qui aide à traverser le désert grâce à laquelle on peut donc atteindre le centre caché, l’Essence divine. 

Le Zohar, un des ouvrages de la Kabbale, l’Avesta, livre sacré persan, parlent de chameaux ailés gardiens du paradis.

Quand rien ne semble aller, quand on se sent perdu, le Chameau nous apprend à faire confiance à notre intuition pour nous guider, à optimiser nos ressources afin de continuer le voyage et arriver à bon port.

Partons donc à la conquête de notre désert intérieur, du paysage de notre vie.

Quand nous savons où nous sommes, comment trouver notre chemin à chaque instant, nous n’avons plus à craindre l’inconnu ou les vents du changement.

Nous pouvons alors établir une ligne de conduite, sans nous soucier du vent et des sables qui peuvent obscurcir notre vision extérieure.

• Posons préalablement l’intention de cet atelier :

 » Aujourd’hui, je me connecte à mon Chameau Intérieur.

Je prends conscience de la nécessité de ne pas gaspiller mon énergie, de voyager au centre de moi-même et de servir autrui avec dévouement.

Aujourd’hui, je réalise que je possède le pouvoir de survivre à n’importe quelles conditions de vie et épreuves grâce aux ressources que m’a donné la Nature. »

• La Respiration du Chameau

L’exceptionnelle capacité d’endurance du Chameau provient de son appareil respiratoire ultra perfectionné.

L’air chaud inspiré est refroidi par les muqueuses en se chargeant d’humidité. (L’Air se transforme en Eau qui est ensuite stockée dans son organisme)

L’air frais expiré cède son humidité aux muqueuses « asséchées ».

La forme de ses narines lui permet d’humidifier l’air qu’il respire et d’absorber cette humidité. 

Le sang qui circule dans ses nasaux est donc refroidi par ce système.

Lors de fortes températures extérieures, la circulation sanguine est déviée exclusivement vers son cerveau par l’obturation de certains vaisseaux.

Apprenons donc à respirer comme le Chameau pour transformer l’Air en Eau, et faire baisser la température du sang (ce qui peut être utile quand on est en colère par exemple)

– Asseyez-vous en Vajrasana, la Posture du Diamant.

Si vous avez des difficultés, placez un coussin pour surélever vos pieds.

Écartez les jambes de la largeur du bassin.

Placez les mains sur chaque talon.

Poussez le bassin en inspirant profondément et en prenant appui avec les paumes des mains sur les talons.

 Revenez dans la position initiale en expirant.

Le Chameau est le seul mammifère dont la composition sanguine et cellulaire est basée sur un principe de non-déshydratation, ce qui fait que son sang continue à circuler même quand il est privé d’eau.

Son pelage est thermo-isolant, et cela le protège de la chaleur du soleil ; il peut fermer ses narines pour empêcher le vent et le sable d’y entrer ; et il a trois paupières ; deux ont des cils et la troisième est une fine membrane à travers laquelle il peut voir tout en ayant les yeux protégés.

Le chameau peut manger n’importe quoi lorsque la nourriture se fait rare, même des tiges épineuses, parce que la peau de sa bouche est très épaisse et que ses lèvres sont fendues pour pouvoir paître sans problème.

• Trianga Mukha Eka Pada Pascimottanasana

Cette posture étire toute la chaîne musculaire de l’arrière du corps, de la plante des pieds jusqu’au sommet du crâne.

Elle nous permet d’aller visiter ce qui se passe à l’intérieur, de ressentir le corps et d’apaiser le mental agité, de reconnaître ce que nous sommes réellement. 

• Postures préparatoires à Ustrasana et variante proposées par Michèle Lefèvre – Yogamrita :

  • avancer le pubis (contraction des fessiers et étirement de l’avant de la cuisse dont le genou est au sol), tout en rentrant le bas ventre,
  • installer Mula Bandha,
  • monter le centre du sternum vers le plafond,
  • rapprocher les omoplates et descendre les épaules
  • Si possible, mettre les mains à plat au sol.

Quitter doucement la posture sur une expiration lente.

Accommodations:

  • Nuque sensible: ne pas laisser aller la tête en arrière. Allonger la nuque, visage dirigé devant soi.
  • Doigts et/ou poignets sensibles: Si les mains ne sont pas à plat au sol, en cas de doigts sensibles, plier un  peu les doigts pour éviter de les mettre en hyperextension. Dans cette posture, il y a beaucoup plus de poids sur les mains/doigts que dans Ustrasana. Comme souvent des personnes le ressentent, voici encore quelques accommodations :
  • utiliser deux briques de yoga pour se surélever, ou
  • se mettre sur les poings.

Dans les deux cas, tourner l’intérieur des poignets vers soi.

On peut crocheter les pieds si c’est plus facile (on gagne quelques centimètres)

(Monter Le Bras vers le Ciel de manière à ce qu’il soit aligné avec celui qui est posé sur le pied)

• Ustrasana est la Posture du Chameau lorsqu’il plie les genoux :

Рcommen̤ons par les postures faciles

(Paume de la main sur la fesse et l’autre sous la nuque)

(Les 2 paumes de main posées sur la cambrure du dos)

(Pieds crochetés, laissez pendre les bras vers les talons, puis penchez la tête en arrière et touchez les talons avec les mains)

Cliquez ici pour accéder au post de l’asana

• Niveau avancé : Tendez maintenant un bras en arrière en Ardha Ustrasana/Eka Hasta Ustrasana, la Posture du Chameau, patte en l’air :

Jnana Mudra permet de créer à l’intérieur de soi un circuit permettant aux microcosme et macrocosme d’entrer en communication, d’être reliés l’un à l’autre.

C’est ainsi qu’individu et univers sont liés, c’est autant une technique à pratiquer qu’un but à atteindre.

• Essayons de lever une jambe et coincer le dos du pied dans l’aisselle :

(On attrape le talon avec la main du même côté et on pose le plat de la main sur le pied de l’autre côté)

• Autres Postures de niveau avancé :

(On se penche en Anjali Mudra)

(On prend appui sur les doigts bras tendus, torse complètement en arrière)

(On prend appui sur les mains à plat et on lève les 2 pieds joints)

(On touche le pied avec la main sur un côté)

• On se prépare à se redresser pour marcher :

• La Promenade en Chameau

Commencez par un mouvement lent puis dynamisez.

Cette pratique améliore la flexibilité de la Colonne Vertébrale et stimule les nerfs du dos.

Le mouvement avec la respiration dynamique masse les organes digestifs et stimule le système respiratoire.

Il travaille sur tous les Chakras.

Et n’oubliez pas de SOURIRE ! (intérieurement et extérieurement)

• Yoga-Nidra en Savasana pour terminer l’atelier – Méditation du Chameau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s